COMMENT TRIER LES DÉCHETS SUR UN CHANTIER ?

  • 18 janvier 2019
COMMENT TRIER LES DÉCHETS SUR UN CHANTIER ?
A l’heure où l’écologie devient un enjeu essentiel, il est indispensable que chacun d’entre nous prenne conscience de l’importance du tri. Les déchets de chantier ayant pour la plupart un caractère toxique et polluant, ils doivent impérativement être jetés à l’endroit approprié : la pollution de l’eau et des sols est en jeu, chacun a donc sa carte à jouer ! Pour ne pas avoir à tout trier à la fin de votre chantier, le plus simple consiste à séparer ses déchets au fur-et-à-mesure de la construction ou de la rénovation. Ces derniers doivent être répartis en catégories distinctes :
  • Les déchets inertes:
Il s’agit des déchets qui, pendant leur stockage, ne subissent aucune modification physique, biologique ou chimique importante. Ils ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne produisent aucune autre réaction  chimique ou physique, ne sont pas biodégradables et ne détériorent pas les autres matières avec lesquelles ils entre en contact. Parmi eux, on trouve le béton, les briques, les tuiles et céramiques (et béton revêtu de colle amiantée), le verre, les mélanges bitumineux ne contenant pas de goudron, les boues de dragage, la terre et les cailloux, les déchets de construction et de démolition ne contenant que des déchets minéraux sans aucune substance dangereuse.
  • Les déchets non dangereux et non inertes:
 
  •  Ce sont des déchets non inertes ne présentant aucun caractère de dangerosité (non toxiques, non corrosifs, non explosifs, etc). Citons le bois, les matières plastiques ne contenant pas de substances dangereuses, les menuiseries, les revêtements de sol et canalisations PVC, les emballages non souillés, les métaux (y compris leurs alliages) : cuivre, bronze, aluminium, plomb, zinc, acier, fer, étain… les métaux en mélange et câbles ne contenant pas de substances dangereuses. Les matériaux non minéraux d’isolation ne contenant ni amiante, ni substances dangereuses : polystyrène expansé, polyuréthane Les complexes d’isolation (à base de laine minérale, panneaux isolants en verre cellulaire)… Les produits de revêtement (peintures, vernis), les emballages, absorbants, matériaux filtrants, chiffons d’essuyage,  et enfin les matériaux de construction à base de gypse.
 
  • Les déchets dangereux:
  Il s’agit de tous les déchets de matériaux de construction issus de l’activité industrielle contenant des substances dangereuses et nécessitant un traitement adapté (amiante, goudron, plomb, solvants organiques, etc) , des huiles et combustibles liquides usagés, des déchets des produits de protection du bois, et des déchets d’explosifs ).  
  • Les déchets spécifiques:
 
  • On parle ici des déchets affiliés aux lampes (lampes à LED, tube néon, lampes fluo-compactes…), des piles et accumulateurs (piles contenant du mercure, piles alcalines sans mercure, accumulateurs au plomb ou Ni-Cd, piles et accumulateurs sans mercure, sans plomb, sans Ni-Cd…), des déchets d’équipement électrique et électronique, du matériel d’éclairage, instruments de surveillance ou de contrôle, des équipements de chauffage électrique et de ventilation, des équipements informatique et bureautique, de l’outillage électrique et électronique, des déchets d’ameublement (mobilier de collectivité, de bureau, d’agencement de magasins, meubles de cuisine, salon, etc.).
   

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide