Réglementation Thermique 2020 : qu’est-ce que ça change pour ma consommation d’énergie ?

  • 8 avril 2020
Réglementation Thermique 2020 : qu’est-ce que ça change pour ma consommation d’énergie ?
La Réglementation Thermique 2020 (appelée couramment “RT 2020”) ne change rien pour vous si vous restez dans votre logement ou que vous achetez un logement déjà construit ; elle ne concerne que les nouvelles constructions - à partir de la fin de l’année 2020, et depuis 2018 pour les bâtiments publics. Son principe : que tous les bâtiments construits à partir de maintenant soient énergétiquement passifs. C’est-à-dire, qu’ils produisent de l’énergie et que cette production suffise à subvenir à leurs besoins. Mieux encore s’ils sont “positifs” et parviennent à alimenter d’autres bâtiments en énergie.

La RT 2020 changera-t-elle le prix de l’abonnement au compteur EDF ?

Non, la Réglementation Thermique 2020 ne changera en aucun cas le prix de l’abonnement à EDF, ni celui de la mise en service de votre compteur. Les décisionnaires des tarifs de l’électricité diffèrent selon les cas :
  • pour le Tarif Réglementé de Vente (TRV) d’EDF, plus communément appelé “Tarif Bleu” c’est la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) qui détermine le prix du kWh et de l’abonnement, après consultation du gouvernement ;
  • pour les autres tarifs, ce sont les fournisseurs qui les déterminent librement ; en revanche, ils les indexent souvent sur le Tarif Réglementé ;
  • les tarifs de la mise en service du compteur sont déterminés par Enedis, gestionnaire du réseau d’électricité.

Utilisez un comparateur de gaz et d’électricité pour choisir le fournisseur le moins cher

Pour avoir l’abonnement à l’énergie le moins cher, le mieux est de passer par un comparateur de gaz ou électricité. Un tel outil vous permettra de comparer toutes les caractéristiques des abonnements des différents fournisseurs, à puissance égale. Il vous permettra de comparer les différentes options et tarifications possibles. Sachez que l’une des options les plus avantageuses, si vous n’avez pas des exigences strictes concernant vos horaires, est la tarification “heures pleines / heures creuses”. Celle-ci vous permet de payer moins cher vos kWh dépensés en heures creuses (qui dépendent de votre commune). Si vous pouvez faire tourner vos gros appareils électroménagers et votre chauffage sur ces plages horaires, c’est l’abonnement le plus avantageux pour vous.

Et si en 2020 vous passiez au vert ?

De plus en plus d’offres vertes émergent chez les grands fournisseurs. Celles-ci, grâce au système des garanties d’origines, vous permettent d’être sûr de vous fournir en énergie verte puisque votre fournisseur s’engage à injecter dans le réseau commun l’équivalent de votre consommation en énergie d’origine renouvelable. Certains fournisseurs, plus petits, sont même spécialisés dans la fourniture d’énergie verte. Ils peuvent aussi vous guider si vous souhaitez devenir auto-producteur, pour subvenir à vos propres besoins en énergie… Ainsi, sans être soumise à la RT 2020, votre maison pourrait devenir passive, voire positive ! Alors, pourquoi ne pas sauter le pas ?

Quelles sont les nouveautés introduites par la RT 2020 ?

Des nouvelles normes strictes pour les constructions

La RT 2020 dépasse la RT 2012 qui instaurait déjà de nouvelles normes en termes d’isolation et d’efficacité énergétique des nouvelles constructions. Désormais :
  • la consommation du bâtiment en termes de chauffage ne doit pas dépasser 12 kWhep/m² ;
  • la consommation totale d’énergie primaire du bâtiment doit être inférieure à 100 kWh/m² ;
  • la production d’énergie du bâtiment doit être supérieure ou égale à sa consommation.
La RT 2020 ne se concentre plus uniquement sur l’efficacité énergétique du bâtiment mais aussi sur la durabilité et l’impact écologique des matériaux et machines utilisés durant la construction.

BEPOS et le concept de bâtiments passifs et positifs

La mesure phare de la RT 2020 est le bâtiment à énergie positive (BEPOS) : des bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Cela est possible en premier lieu parce qu’ils disposent d’installations comme les panneaux solaires pour produire leur énergie ; mais aussi parce que ces bâtiments sont mieux conçus, intègrent mieux les paramètres bioclimatiques dans leur architecture, et parce que ses habitants font attention à leur consommation d’énergie.Des installations domotiques peuvent permettre de gérer plus intelligemment l’utilisation de l’énergie à son domicile, en baissant automatiquement le chauffage quand personne n’est dans la maison par exemple. Pour en savoir plus sur les bâtiments à impact positif, vous pouvez visiter cette page du site de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME).

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide